orthodoxie


orthodoxie

orthodoxie [ ɔrtɔdɔksi ] n. f.
• 1580; de orthodoxe
1Ensemble des doctrines, des opinions religieuses considérées comme vraies par la fraction dominante d'une religion, et enseignées officiellement. dogme. L'orthodoxie catholique. « la vérité de l'orthodoxie ne fut jamais pour lui l'objet d'un doute » (Renan).
(1787) Ensemble des principes, des usages traditionnellement ou généralement admis (en matière d'art, de science, de morale). Ils « se sont fait un système d'épuration progressive, de minutieuse orthodoxie, qui vise à faire d'un parti une secte, une petite église » (Michelet).
2Caractère orthodoxe (d'une proposition, d'une personne). L'orthodoxie d'une exégèse. « pour prix de son orthodoxie, il demandait la vie éternelle » (Voltaire).
Par ext. Orthodoxie marxiste. Orthodoxie d'un jugement littéraire, moral... conformisme.
⊗ CONTR. Hérésie, hétérodoxie. Déviationnisme, non-conformisme.

orthodoxie nom féminin Caractère de ce qui est conforme à la doctrine d'une religion, d'un parti politique, d'une théorie scientifique, etc. : L'orthodoxie communiste. Caractère de quelqu'un, de ses actes, qui sont conformes aux usages généralement admis. Ensemble des doctrines des Églises orthodoxes. ● orthodoxie (citations) nom féminin Julien Green Paris 1900-Paris 1998 Académie française, 1971 L'anticléricalisme et l'incroyance ont leurs bigots tout comme l'orthodoxie. Journal Plonorthodoxie (synonymes) nom féminin Caractère de ce qui est conforme à la doctrine d'une...
Synonymes :
- école
Contraires :
- hérésie
Caractère de quelqu'un, de ses actes, qui sont conformes aux...
Synonymes :
Contraires :
- déviationnisme
- hétérodoxie

orthodoxie
n. f.
d1./d Doctrine officiellement enseignée par une église.
d2./d Par ext. Ensemble des dogmes, principes établis.
d3./d Caractère de ce qui est orthodoxe.
L'orthodoxie d'une théorie scientifique.
d4./d Ensemble des églises orthodoxes.

⇒ORTHODOXIE, subst. fém.
A.RELIGION
1. Doctrine considérée comme norme de la vérité en matière de religion, et enseignée officiellement. Orthodoxie catholique. L'orthodoxie fait reposer l'Église et le christianisme tout entier, sur l'absolue perfection de celui qui a dit:Il n'y a qu'un seul bon, c'est Dieu (AMIEL, Journal, 1866, p.86). Je suis protestant. Mais je ne puis reconnaître d'autre orthodoxie que l'orthodoxie romaine (...). «Orthodoxie protestante», ces mots n'ont pour moi aucun sens (GIDE, Journal, 1910, p.300). Aux États-Unis, le rabbin Yossef-Dov Soloweitchik, pilier de l'«orthodoxie éclairée» américaine (M. CATANE, Qui est Juif? Paris, Laffont, 1972, p.81).
P. méton. Conformité à cette doctrine. Anton. hétérodoxie. Chrétien surtout par l'imagination (...), son orthodoxie était irréprochable, mais, dans la pratique de la vie, ses habitudes étaient molles et sensuelles (THIERRY, Récits mérov., t.2, 1840, p.266). Des exégètes catholiques de grande science et d'exacte orthodoxie (MALÈGUE, Augustin, t.1, 1933, p.315).
2. Doctrine religieuse des Églises chrétiennes d'Orient (notamment grecque et russe). Fondé au XIVe siècle (...) le couvent de Saint-Serge était (...) le sanctuaire le plus vénéré de l'orthodoxie russe (MÉRIMÉE, Faux Démétrius, 1853, p.348). L'esprit de l'orthodoxie n'est pas la même chose que l'esprit russe; l'esprit du catholicisme n'est pas la même chose que l'esprit latin (MARITAIN, Primauté spirit., 1927, p.267).
B.P. anal. Conformité, dans quelque domaine que ce soit, avec la doctrine, les principes (d'une école ou d'un groupe) considérés comme les seuls véritables. Orthodoxie capitaliste, économique, politique, scientifique. Dans votre pays (...), cette orthodoxie littéraire (...) qui s'oppose à toute innovation heureuse, doit rendre à la longue votre littérature très-stérile (STAËL, Corinne, t.1, 1807, p.326). Solidement retranché derrière son orthodoxie, et fort d'une vie de militant pauvre, entièrement vouée à la cause révolutionnaire, il harcelait sans pitié les politiciens du Parti (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p.202):
♦ Sans être liés à l'orthodoxie marxiste comme le sont leurs frères communistes, il est vraisemblable que pour beaucoup de militants socialistes, la critique de la religion a dû précéder toute critique.
MAURIAC, Bâillon dén., 1945, p.440.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. 1580 théol. «caractère de ce qui est orthodoxe» (P. MOREAU, Patern. remonstrances... de Basile, 2b d'apr. VAGANAY ds Rom. Forsch. t.32, p.118); 2. av. 1776 «conformité à la doctrine traditionnelle» (FRÉRON cité ds FÉR.: orthodoxie comique). Soit empr. au gr. «opinion juste, sensée» soit dér. de orthodoxe à l'aide du suff. -ie. Fréq. abs. littér.:219. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 154, b) 182; XXe s.: a) 325, b) 506.

orthodoxie [ɔʀtɔdɔksi] n. f.
ÉTYM. 1580; lat. ecclés. orthodoxia, de orthodoxus (→ Orthodoxe), ou de orthodoxe.
1 Ensemble des doctrines, des opinions religieuses qui sont considérées comme vraies par la fraction dominante d'une Église, par la majorité du clergé, des fidèles, et qui sont enseignées officiellement. Orthodoxe (→ Apocryphe, cit. 2).Caractère de ce qui est conforme à cette doctrine. || Interprétation qui sort de l'orthodoxie. || Orthodoxie catholique ( Catholicité), bouddhiste…
Fait d'être orthodoxe, en parlant d'une personne. || Son orthodoxie est douteuse.
0.1 (…) l'orthodoxie est la conformité d'une opinion avec (une) règle de la foi, c'est le contraire de l'hétérodoxie ou de l'hérésie.
Bergier, Dict. de théologie.
1 (…) quand le cardinal de Lorraine se vantait d'avoir fait adopter quelques-unes de ses opinions par le concile de Trente, et que, pour prix de son orthodoxie, il demandait la vie éternelle (…)
Voltaire, Dict. philosophique, Dogmes.
2 Pas une des objections du rationalisme qui ne soit venue jusqu'à lui. Il n'y faisait aucune concession; car la vérité de l'orthodoxie ne fut jamais pour lui l'objet d'un doute.
Renan, Souvenirs d'enfance…, Œ. compl., t. II, V, I.
2 (1787). Ensemble des préceptes, des principes, des usages qui sont traditionnellement ou généralement admis en matière d'art, de science, de morale, etc.; ensemble des doctrines, des opinions qui sont admises ou imposées par la fraction dominante d'un groupe, d'un parti (→ Épuration, cit. 1).
3 La morale de Marguerite de Navarre n'en est pas moins saine et d'une parfaite orthodoxie; seulement elle y mêle volontiers la contrepartie, et rapporte très spirituellement les objections et plaisants propos des devisants qui ne sont pas de son avis (…)
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 83.
Caractère orthodoxe (d'une proposition, d'une personne) dans une matière non religieuse. || Orthodoxie littéraire, politique. || Orthodoxie en matière de morale. Conformisme, conformité.
CONTR. Hérésie, hétérodoxie. — Déviation, non-conformisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Orthodoxie — (gr. ὀρθός orthós ‚richtig‘, ‚geradlinig‘ und δόξα dóxa ‚Meinung‘, ‚Glaube‘, also „Rechtgläubigkeit“) bezeichnet allgemein eine Interpretation einer Lehre, die sich stark an die ursprüngliche Interpretation hält. Anhänger einer Orthodoxie sehen… …   Deutsch Wikipedia

  • Orthodoxie — (v. gr.), 1) Rechtgläubigkeit; 2) die Glaubensüberzeugung, welche dem in den Symbolen der Kirche aufgestellten Lehrbegriffe entspricht. Wer sich in seinen Lehren in Übereinstimmung mit der öffentlichen Kirchenlehre befindet, heißt Orthodox; wer… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Orthodoxīe — (griech., »Rechtgläubigkeit«), im Gegensatz zur Häresie oder Heterodoxie (Ketzerei) die Übereinstimmung mit dem Lehrbegriff der Kirche oder diejenige Fassung der Glaubenslehre, die im Hinblick auf den in den Symbolen der Kirche aufgestellten… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Orthodoxie — Orthodoxīe (grch.), Rechtgläubigkeit, genaue Übereinstimmung mit dem Lehrbegriff einer bestimmten Kirche; orthodóx, rechtgläubig; als orthodoxe Kirche bezeichnet sich speziell die Griechische Kirche …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Orthodoxie — Orthodoxie, griech., Rechtgläubigkeit, Reinheit des Glaubens im Gegensatz zur Heterodoxie (Andersgläubigkeit) oder Ketzerei; orthodox ist, wer Alles glaubt, was die Kirche zu glauben vorschreibt, heterodox od. ketzerisch, wer mit Bewußtsein und… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Orthodoxie — Orthodoxie,die:Strenggläubigkeit·Rechtgläubigkeit;auch⇨Frömmigkeit …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • Orthodoxie — Le terme « orthodoxe » vient du grec όρθός orthós (droit) et δόξα dóxa (gloire/opinion). Le terme fut utilisé pour la première fois pour désigner la grande majorité des chrétiens c est à dire ceux qui suivaient les conciles œcuméniques …   Wikipédia en Français

  • Orthodoxie — Rechtgläubigkeit * * * Or|tho|do|xie 〈f. 19; unz.; Rel.〉 1. = Rechtgläubigkeit 2. Strenggläubigkeit * * * Or|tho|do|xie, die; , n: 1. [griech. orthodoxi̓a] (Rel.) Rechtgläubigkeit, Strenggläubigkeit. 2. (ev. Theol.) Richtung, die das Erbe der… …   Universal-Lexikon

  • ORTHODOXIE — s. f. Conformité à la saine et droite opinion en matière de religion. L orthodoxie de cette proposition est certaine.   Il se dit, par extension, en parlant Des doctrines morales ou littéraires. J ai toujours douté de l orthodoxie de ses… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ORTHODOXIE — n. f. Caractère de ce qui est orthodoxe. L’orthodoxie de cette proposition n’est pas discutable. Par extension, J’ai toujours douté de l’orthodoxie de ses principes en art, en littérature …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.